Algérie: Il faut, de toute urgence, assurer la protection des femmes à Hassi Messaoud! (Wluml)

Publié le par Yann

Il faut, de toute urgence, assurer la protection des femmes à Hassi Messaoud et mettre définitivement fin à l’impunité des auteurs de ces agressions: Les organisations de la société civile algérienne et les media n’ont cessé de relayer les nouvelles terribles d’exactions exercées contre des femmes travailleuses à Hassi Messaoud, depuis quelques semaines. Ces évènements rappellent les journées tragiques de juillet 2001 qui ont vu des centaines de femmes ‘torturées, lapidées, violées et enterrées vivantes’, comme le rappelle la presse algérienne. Dix ans plus tard, ces crimes restent largement impunis et les femmes n’ont, dans l’ensemble, pas pu refaire leur vie, faute d’appui matériel, financier, mais surtout moral et juridique.

Le temps n’a pas achevé son œuvre d’apaisement que le cauchemar recommence. Les violences ont repris de plus belle; elles sont menées par des bandes de jeunes, qui, de nouveau, en toute impunité, peuvent voler, battre, torturer les femmes, migrantes dans leur majorité, travailleuses dans les industries et structures économiques d’Hassi Messaoud. La majorité d’entre elles se terrent, car elles ne peuvent quitter leur emploi: elles en ont besoin pour subvenir à leurs besoins personnels et entretenir leur famille.

Cette situation est intolérable au regard de la loi, de la conscience humaine et des droits citoyens dont devraient jouir ces femmes. Elle est insupportable face à la passivité, qui finit par ressembler à de la complicité, des forces de police locales et des structures administratives au niveau régional et national. L'autorité de l'Etat est bafouée en permanence, car les bandes se savent impunies. Justice n'a toujours pas été rendue de manière satisfaisante pour les violences et les meurtres de 2001.

Nous tenons donc à attirer votre attention, sur ces cas de violation flagrante des droits humains et citoyens de ces travailleuses. Il est impératif que cessent immédiatement ces violences et tortures condamnées par les législations nationales et internationales. Nous prions de bien vouloir intervenir de toute urgence pour qu’à tous les niveaux de la gouvernance les autorités prennent des mesures radicales et effectives de protection de ces femmes et mettent un arrêt définitif à ces actes de banditisme.

 

Women Living Under Muslim Laws

SIAWI –Secularism is a Women’s Issue

WICUR - Women’s Initiative for Citizenship and Universal Rights

15 avril 2010

Publié dans Communiqués

Commenter cet article