Il faut soutenir les femmes à Hassi Messaoud (communiqué du NPA)

Publié le par Yann

logo-npa.pngPour un certain nombre de femmes, Hassi Messaoud, ville pétrolière abritant les sièges de multinationales, c'est la possibilité de trouver un travail, d'avoir un salaire et ainsi la possibilité de subvenir à leurs besoins ainsi qu'à ceux de leurs familles.

 

Mais Hassi Messaoud est aussi un lieu où les femmes seules sont en danger, menacées et victimes de violences, de viols.

 

Les graves événements de 2001 se sont répétés ces dernières semaines.

 

Des groupes d'hommes se sont attaqués à elles, de nuit et leurs maisons a été saccagées, dans l'indifférence générale.

 

Ces faits témoignent de l'oppression des femmes qui perdurent en Algérie, d'un statut qui les empêche d'être autonomes, indépendantes et de pouvoir gagner elles-mêmes leur vie.

 

Pour le NPA, ces violences sont inacceptables et il est indispensable que des initiatives unitaires soient prises le plus rapidement possible pour condamner ces violences et exiger que les autorités algériennes fassent respecter l'égalité des droits entre hommes et femmes.

 

NPA, 30 avril 2010.

Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NILE Nicole 02/05/2010 16:44


Pourquoi les infos quotidiennes ne font pas mention de ces évènements??? On nous rabache des faits sans importance. Parlez, messieurs et mesdames les journalistes d'autres choses que des peoples...


Yann 02/05/2010 23:28



Le problème est aussi que la presse étrangère est empêchée de travailler. L'ambassade ne semble plus vouloir délivrer de visas journaliste, en tout cas pas pour des reportages sur place à Hassi
Messaoud. Pour ma part, je regrette aussi un peu que la presse algérienne ne collabore pas davantage avec nous. Face au black out algérien, il est très difficile d'avoir des informations précises
sur place.