Lettre adressée au PDG du groupe Schlumberger

Publié le par Yann

APPEL A L’AIDE POUR LES FEMMES

VICTIMES DE HASSI MESSAOUD

 

 

Lettre ouverte à Monsieur Le Président Directeur Général

du Groupe Schlumberger, 42 rue Saint-Dominique 75007 Paris.

 

 

Monsieur le Président,

 

 

Je souhaite attirer votre attention sur des faits extrêmement graves qui ont lieu dans la ville de Hassi Messaoud, base pétrolière du Sud algérien. Une chasse aux femmes est en cours. Ces dernières, venues des quatre coins du pays, travaillant dans les bases pétrolifères afin de subvenir aux besoins de leurs familles, se font agresser régulièrement la nuit. Elles sont violées, torturées, brûlées vives. Leurs maisons sont saccagées et pillées par des hommes armés de gourdins, de haches, de couteaux, qui agissent cagoulés, ou même à visage découvert. La plupart du temps, les femmes ont beau hurler, aucun voisin ne leur vient en aide. Lorsqu’elles se rendent au commissariat, elles doivent supplier des policiers méprisants pour que leurs plaintes soient enregistrées. Les auteurs de ces crimes ne sont jamais poursuivis en justice.

 

Dans la nuit du dimanche 11 avril 2010, les agressions ont redoublé. Ces crimes sont la conséquence directe de la tragédie du 13 juillet 2001 dont il est important de rappeler les faits : plus d’une centaine de femmes furent violées, torturées par 400 à 500 hommes - l’une d’elles fût enterrée vivante ! Sur cette foule ayant commis ce pogrom, seuls vingt-neuf hommes ont été accusés. Parmi eux, seuls trois hommes ont réellement purgé leur peine. Les autres ont été condamnés par contumace, ou encore innocentés !

 

À cette époque, nous ne vous avons pas entendu.

 

Aujourd’hui, devant la non assistance des pouvoirs publics et dans cette atmosphère où l’impunité fait loi, les femmes sauvagement agressées ne savent plus vers qui se tourner.

 

De quelle façon pensez-vous venir en aide à ces femmes qui se font agresser la nuit et viennent travailler le jour dans votre société car leur emploi est leur seul moyen de subsistance ? En somme, Monsieur le Président, de quelle façon pensez-vous protéger vos employées ?

 

 

Dans l’attente d’une réponse, je vous prie d’accepter, Monsieur le Président, mes sentiments les plus respectueux.

 

Nadia Kaci

Comédienne

Co-auteur du livre Laissées pour mortes, le lynchage des femmes d’Hassi Messaoud

Publié dans Lettres

Commenter cet article

Bouklawi 24/02/2016 11:51

Mais quelle lettre idiote -_- tu fait pitier

kamel 02/10/2010 15:44


la société RIG GEOPHYSIQUE de RAHIM n'a aucun respect en matière de recrutement de plus elle recrute les parents des responsables algériens de schlumberger, pratique les pots de vin, trafic la
comptabilité etc..... mauvais signe pour schlumberger